lethanol

Neisson - Canne Bio - OB for 60 ans LMDW - 66% - 2016

&

Neisson - Canne Bio - OB for 60 ans LMDW - 55% - 2016
















































Le produit à l'intérieur est presque aussi particulier que le style des bouteilles.
Presque ....

Pour l’occasion des 60 ans de LMDW, Neisson nous offre sa première coulé BIO en deux versions , une « still proof » - sortie de colonne à 66% –  et une réduite à 55%, encore une fois dans de jolies bouteilles par atelier Tatanka.

Neisson est une des distilleries conservant au mieux le savoir traditionnel des Antilles françaises, mais est également à la pointe en matière de recherche et développement, et afin de ne pas s’endormir sur ses lauriers, ses parcelles sont converties au bio.
MAIS cette cuvée spéciale a été élaborée à partir de cannes zicak (B59) récoltées sur les parcelles de Denel au Gros Morne spécialement pour Neisson.


Les deux bouteilles contenant le même produit avec la dilution comme seule différence, cette note de dégustation sera commune aux deux rhums.

Détail qui n’en est pas un ; ces bouteilles sont ouvertes depuis près d’un mois, et les arômes ont évolué d'une façon qui me semble positive par rapport à mes premières impressions* qui étaient plutôt négatives ( sans doute des attentes trop élevées).

 

Dégustation sans dilution, à température ambiante.

Version 66% :


Au nez, de la canne fraîche, évidemment, mais nous sommes ici saisi par le coté épicé et capiteux, sont présent pêle-mêle de la badiane, la cannelle, des baies de genièvre, et ce coté très vert me faisant penser à du roseau. Plus discret, les baies de cassis.

 
La bouche est cristalline, une eau de vie de grande finesse, les notes de cannes se confirment comme étant rustiques, terreuses, assez loin de l’aspect fleur de canne que peuvent avoir d’autres blancs, les notes d’épices nous font penser à certaines cachaça  maturées en fût de bois tropicaux. C’est sur cette longueur qu’apparaît le seul défaut, à mon goût, des notes de carton/ ramette de papier…

 

 

Nous sommes face à un produit très prometteur au caractère unique, demandant une légère correction. Les coulées bio avec des cannes "maisons"  sauront sans doute s'en affranchir .


Version 55% :


Tout ce qui faisait la version à 66% est exacerbé par la dilution ; pour ce qui est sans doute un des rhums les plus aromatiques qu’il m’ai été donné de goûter, un monde à part entière, le coté terreux prend les devants avec des allures d'eau de vie de gentiane.
Malheureusement toujours ce goût étrange de papier carton …. 

Le potentiel est présent, et j'espère que ce distillat de canne ne provenant de l'habitation ne restera pas une exception anecdotique. Nous restons sur notre faim avec l'envie de découvrir les évolutions et les perfectionnements dans le temps.



Maintenant, la partie compliquée...

Pour la note, 80/100 pour la version à 66% et 72/100 pour la version à 55%. Nous sommes face à deux produits dont les qualités ne peuvent rattraper les défauts, et si nous pouvons passer un bon moment avec ces bouteilles, elles ne donnent pas envie d'y revenir.
Cela dit, nous sommes face à un produit qu'il faut également appréhender au-délà des simples considérations gustatives, car il ouvre la porte d'un nouveau monde, rien de moins. Ce qui pour moi propulse la version à 66% dans la catégorie " à goûter absolument" , et avec laquelle on s'amusera à faire sa propre dilution tel un petit chimiste.


 

* Ou peut être ai-je gagné en maturité, ou mon goût s’est il affiné ? Qui sait.