lethanol

Foursquare Zinfandel cask - 2004 - OB - 43% - 2015

A la vue de cette bouteille, j’ai eu quatre impressions :

 

-       Ah ! Foursquare, ça doit être du bon.

-       Oh, un finish à la con…

-       Ah ! C’est une maturation complète et non un finish !

-       Zinfandel ? Wtf ? Aucun fût d’un vin correct n’était disponible ?

 

Je partais avec quelques présupposés que la mention « exceptionnal cask » n’a malheureusement pas réussi à tempérer ; heureusement après une petite discussion avec Richard, me voilà rassuré, en plus c’est du Zinefandel rouge sec qui a été contenu dans les fûts ( en gros le moins mauvais, chauvinisme oblige) .

Là dessus j'arrête de médire et je déguste.

Le nez me rappelle ces rhums sud-américains qui sentent les fruits à coques, la vanille et le caramel - un genre de rhum praliné en somme. Une promesse de douceur en bouche.

Les notes de vin viennent servir de charpente ; le raisin Italia et une légère minéralité complète ce tableau. 

 

La bouche est enveloppante et soyeuse.  Un peu trop de volupté à mon gout, mais il trouvera ses amateurs avec ses notes de pineau des Charentes, ses tannins fondus de vin rouge italien et la présence délicat de fruits rouges. Les arômes sont 100% tertiaires, et je regrette un peu que les influences du fût soient si dominantes !

 La finale est assez courte et c’est le triplé noix, caramel, tannin qui prend le dessus avec beaucoup d'élégance.

 Je suis face à un bon rhum, au rapport qualité/prix très intéressant, il sera le compagnon parfait des fins de repas, et des découvertes du monde du rhum entre ami par son accessibilité.  Il pèche néanmoins par un léger manque de punch et d’un peu de folie.

 

83/100.