lethanol

Diamond and Versailles 1996 - SVSG - 57,9% - Velier - 2014

Mythe parmi les mythes, maintes fois repoussé, degusté lors de soirées religieusement animées par le maestro lui-même, finalement proposé à des happy-few .... Il semble que la bonne formule afin de partager ce rhum exceptionnel ait toujours échappé à Luca Gargano. En tout cas quelle histoire !


Beaucoup d'information pour faire plaisir aux talibans de la transparence.

Mais le rhum, est-il à la hauteur ?

Le nez est très tertiaire, beaucoup de noix de coco, de bois, de caramel du poivre long. C'est complexe et développe une astringence médicinale ainsi j'espère que vous avez révisé vos classiques de botanique car nous sommes sur les racines d'angélique et de guimauve, les feuilles de tanaisie et l'écorce d'orange. De la viande fumé, type späck.

La bouche est franche et comme le laissait supposer le nez, légèrement astringente et tannique. L'alcool est peu présent offrant un ensemble gourmand. Toujours très medicinal et balsamique, de la gentiane ? Du brou de noix? En tout cas un peu de bois humide ...

La finale s'éternise sur les papilles, on découvre alors du fenouil et de la réglisse.

Bourré de caractère mais sans exubérance, ce monstre de légende est une vraie curiosité dans le style " wooden single pot still" comme on peut le retrouver dans le Versailles 2002 rare collection par exemple. Impressionnant, je comprends que Luca Gargano en est fait son "bébé" ... 90/100

02/2018