lethanol

Last Ward 2009 - Habitation Velier - 59% - 2018

Last ward 2009 Habitation Velier front label

Question à 500 points: Un " double report pot stil " n'offre t-il pas justement une triple distillation en un seul passage ?


Ce Last Ward offre un nez expressif, fin et pâtissier, sur la tarte tarte tropézienne. La triple distillation lui a offert des notes de fruits typique des whisky de triple distillation irlandais, la poire williams, la pomme granny smith et le raisin muscat notamment. 

La bouche est très bien équilibrée, l’intégration de l’alcool est d’une grande finesse. De la mélasse, du poivre blanc en guise de colonne vertébrale et toujours ces notes légères hyper fruitées forment l’identité de ce rhum. Après quelques secondes les notes tertiaires typiques des fûts ex-bourbon, la vanille et la noix de coco, se manifestent et persistent très justement en bouche pour une finale est longue et épicée.

Alors que le Last Ward 2007 était (trop) discret a la dégustation cette version 2009 est plus affirmée dans le style, plus agréable à boire et propose une vision du rhum dont il est le seul dépositaire et à ce titre il trouve bien sa place dans la gamme habitation Velier et ses produits uniques sui generis. 88

Last ward 2009 habitation Velier