lethanol

Foursquare White - Barbados Pure Single Rum - Habitation Velier - 59% - 2015

#foursquare , #melasse , #pot still , #white , #barbade , #richard seale , #velier , #habitation velier

C’est le printemps, la saison du renouveau, et alors que les jours s’allongent ainsi en va-t-il de la liste des nouveautés rhum.

Enfin, nouveautés.

Comprenons-nous bien et parlons plutôt du sempiternel retour des embouteillages indépendants, vous savez, les mêmes rhums que l’an dernier avec un an de plus et un tarif augmenté de 30%.

Sans fin elle aussi, la course au degré, - brut de colonne, brut d’alambic - sous 70 degrés pas de droit de cité.

Heureusement, chanceux que nous sommes ... il nous reste la dernière cuvée en fût de - insérer nom de vin sucré - de telle grande maison, ou le dernier assemblage sans âme de 3 à 5 ans au nom improbable de telle autre, au hasard « Cuvée Harmony », avec un Y s'il vous plait.


Une sortie c’est néanmoins fait plus discrète, pour cause, plus personne ne l’attendais pas même l’amateur averti ni le spéculateur avide. Enfin de quoi se mettre sous la dent !

En effet, en 2015 pour la première fois de l’ Histoire, Foursquare devait sortir un rhum blanc, issu uniquement des ses alambics pot still et de mélasse locale.
Après moult péripéties il sera décidé et ce alors que les étiquettes étaient déjà imprimées, que finalement, ça ne sera pas du blanc, mais qu’il sera passé en fût de cognac pendant quatre mois.
Richard Seal n’était pas prêt :)

Les bouteilles seront ensuite oubliée pendant 3 ans, uniquement aperçues ici et là lors de dégustations en compagnie de Luca Gargano.

Seulement 400 bouteilles ont été produites, peut être même est-ce un fût unique?


On goute ?

Au nez c’est frais, rond et complexe avec des fleurs des champs, des fruits de la passion et des papayes séchées, de la fleur d’oranger, du melon de cavaillon, de la pâte de fruit. Plus surprenant un petit coté saumure, jambon blanc et champignon de paris. Des notes tertiaires de vanille et de poivre.

La bouche grasse et enveloppante propose encore du floral avec un sirop de bouillon blanc puis du pâtissier sur la tarte au citron meringuée ( soyons précis !), du raisin muscat et du moka. Encore plus de saumure, type olive verte ou coeur de palmier.

La finale longue sur le biscuit sec, le cacao et le café.

On retrouve les notes typiques des rhums de mélasse 100% pot-still dans une harmonie plus poussée, moins exubérante que chez les producteurs jamaïcains dont l'amateur aura l'habitude, ça semble au final mieux maitrisé et ciselé.
Cela rend curieux de découvrir un jour un vrai Foursquare white rhum. 

90/100