lethanol

Dernière mise à jour:

Dernier article du blog:

Velier Live Milan 2018

#rhum , #rum , #habitation velier , #velier , #capovilla , #gargano

L'embarras du choix.

Au premier abord le Velier Live semble être une occasion de découvrir des nouveautés en pagaille, mais il n'en est rien ; la plupart des « nouveautés » étant en fait des pré-séries qui pourront subir moult opérations avant d’être commercialement disponibles, incluant mais non limitées à assemblage, réduction, brassage et filtration.  

Ainsi il s’agit surtout de boire des embouteillages exclusifs et uniques en bonne compagnie… Et c’est sans doute bien mieux même si de ce fait il n’est que peu pertinent de partager des notes de dégustation fournies. Je vous guiderai simplement parmi mes découvertes de la journée et partagerai avec vous toutes (ou pas) les informations glanées ici et là.

Qu’a t on appris au juste ?

Le Brésil est un espoir douché pour Luca, après beaucoup de recherche et de nombreux séjours, la cachaca n’est peut être pas son prochain eldorado du rhum.
Enfin, pour l’instant.

Le Cap vert a été plus porteur et un distillerie a été sélectionnée, cependant les choses prennent du temps à cause de contraintes légales… Mais c’est pour bientôt !

Le projet de distillerie en Haiti est bien lancé, l’alambic sera livré dans les prochaines semaines, les installations pour faire le sirop de canne sont déjà prête. Elle sera installée dans le même campound que le chais de vieillissement des clairin.
La première distillation sera faite en présence de consultants de chez Muller et de Mr Capovilla puis la production sera prise en charge par un employé Velier.
L'étiquette sera inspirée d'anciens embouteillages jamaïcains.

Rhum Rhum déménage. Pas d'inquiétude, ils ne vont pas loin.

Nous devrions aussi voir arriver un Hampden entrée de gamme dans les 40 euros qui serait le parfait rhum d’initiation. ( En haut à gauche de la photo)

Passons à ce qui a été dégusté.

The Antigua Distillery … une distillerie que je n’aurais jamais vu venir dans le giron Velier tant sa production est consensuelle et … bref.

Cet Antigua 2012, né de la volonté d’offrir une entrée de gamme dans la tradition anglaise est issu d’un stock de 27 fûts. Vous n’êtes sans doute pas sans savoir que la distillerie utilise une colonne qui produit un rhum très pur à 95%. Mais voilà la petite raconte qu'en 2012 suite à une petite erreur de réglage, 27 futs d’un rhum légèrement plus lourd sont produits. Leur profil ne correspondant pas au besoin des assemblages, ils sont mis de coté.
Ce sont ces fûts qui seront achetés par Luca.
Il faudra évidemment attendre la version finale, mais le single cask offre un profil gourmand et tropical, un alcool très bien intégré sur la confiserie et les notes tertiaires typiques des fûts ex-bourbon. A

Le top, deux bombes dont il faudra espérer une qualité similaire sur le produit final.
En arrière plan le nouvel assemblage des quatres clairin, parfait pour un décollage !

FUMER TUE

Les jamaïcains sont à la mode en ce moment, et ce n’est pas usurpé étant données leurs qualités indéniables. Velier va proposer une série de quatre Long Pond qui est déjà très attendue. Nous sommes ici sur des versions provisoires qui étaient des fûts uniques et non-réduits.

Vale Royal 2006 Puissant, complexe et équilibré. Toute une salade de fruit tropical, un super boisé. A+
Long Pond 2007 Hyper tropical, sec, la papaye sèche, noix de coco. Il envoie du très lourd. A+

Les Long Pond 2003 et Cambridge 2005 m’ont moins convaincu, ainsi attendrai-je la mouture finale avant de me prononcer.

Pour information, Cambridge et Vale Royal sont des " marks" de Long Pond, et sont produites dans le style et l'esprit de ces distilleries aujourd'hui fermées.

J'étais pas prêt

La gamme habitation est un peu le piment de ma passion pour le rhum et j’ai été servi par ce Long Pond White : Un nez magnifique chargé de fruit de la passion, un peu de solvant. C'est envoutant. La bouche est ultra sèche, bien intégré. A+

Antonio peut être fier de sa sélection.

Les premières expressions de clairins vieilli seront bientôt disponibles. Soyons clair, ce sont de bons rhums mais reste que je suis plus que mitigé ... Celle-ci, le clairin Sajous ex-Caroni est un exemple intéressant, puisqu'il illustre bien la charnière à partir de laquelle la fraicheur végétal commence à décliner pour laisser trop de place au Caroni qui prend évidemment le dessus. ... et c'est bien dommage de perdre ces notes si caractéristiques pour se retrouver avec un rhum Frankenstein. Quand on joue à l'apprenti sorcier on ne gagne pas à chaque fois. B


Le Saint James 2008 est un embouteillage non-réduit et issu de fûts ex-cognac pour les 70 ans de Velier. De prime abord il est élégant, délicatement boisé et floral ( plumeau de canne), le fut de cognac a bien arrondi les angles et offre du poivre blanc ainsi que du raisin sous toutes les formes: croquant type muscat mais aussi sec. Le déséquilibre se manifeste sur la fin avec une fraicheur de rhum blancs qui ne semble pas être à sa place. Il n'échappe malheureusement pas à la comparaison avec les Karukera 2008 et ne sont pas vainqueur du match. B+

Et pour finir le fameux Veritas, un assemblage de rhum blanc Foursquare et de Hampden ---> Mojito/20


Merci Luca, Stefano et Velier pour l’accueil, merci les copains et Pauline pour les super moments.
Hâte de vivre le prochain, peut être dans quelques mois !

Read more